Des projets pilotes pour concrétiser une prévention intégrée face au Burn Out

En cohérence avec le plan de prévention intégrée pour les affections mentales liées au travail, des projets pilotes concrets et variés ont été mis en œuvre par diverses entreprises et institutions. Möbius a coordonné le suivi et l’évaluation de ces projets et a organisé un évènement important de clôture où tous les outils concrets créés et développés, ont pu être présentés pour chaque projet pilote lors d’une «bourse aux bonnes pratiques».

Logo_SPF_fr
Case_SPF_burnout_uitgelicht

 


La crise du Corona virus a démontré la puissance de notre système de santé, ainsi que la détermination, l'engagement et la créativité de chaque professionnel de la santé. Mais malheureusement, cela a aussi un prix. Or, comme illustré très justement par le scientifique américain Victor Tseng, la crise socio-sanitaire qui se profile après le déconfinement aura des conséquences importantes en termes de santé mentale (4ème vague).


© Victor Tseng

Des outils concrets et intégrés pour prévenir les affections mentales liées au travail

Le plan de prévention intégrée pour les affections mentales liées au travail témoigne de la prise en compte de cette priorité dans les actions politiques de santé publique depuis quelques années. Après avoir été défini de manière participative lors de la première phase du projet de janvier à juin 2018, l’objectif commun poursuivi par les 12 différents projets pilotes sélectionnés, a été de produire et développer des outils concrets et pragmatiques pour prévenir les affections de type Burn Out. Ces projets, financés à hauteur maximale de 300.000 euros pour certains, ont été mis en œuvre durant toute l’année 2019, couvrant un large spectre d’entreprises et institutions, quelles que soient leurs tailles, leur secteur ou les profils de travailleurs qu’ils engagent. La volonté a été de stimuler la formation de consortiums entre différentes entreprises complémentaires pour proposer des actions à portée large et complémentaire. Malgré un délai très court imposé par la durée des subsides pour les projets, nous pouvons féliciter les différents acteurs des projets pilotes pour leur énergie et enthousiasme dans chaque réalisation. Pour stimuler la réalisation d’outils de prévention qui proposent une réelle «intégration» des différents niveaux d’intervention et de prévention, nous avons sollicité les coordinateurs des projets pilotes à utiliser le «canevas de prévention intégrée» développé dans la première phase du projet.


Canevas de prévention intégrée

Un story book synthétique et une capsule vidéo résumant chaque projet pilote

Au cours de l’évolution des projets, les différents acteurs disposaient d’un relais auprès du Comité de Sélection et d’Evaluation (CSE), composé de membres des institutions et des universités pour affiner la trajectoire si des obstacles étaient rencontrés. Afin de proposer un retour d’expérience, chaque projet pilote a résumé sa trajectoire dans un «storybook» synthétique qui peut servir de guide pour d’autres entreprises ou institutions désirant entreprendre un trajet similaire ou s’en inspirer. Une capsule vidéo a aussi été tournée par projet permettant d’illustrer les réalisations.

 

Des outils disponibles pour tous sur internet

Les responsables de chaque projet ont pu présenter leur trajectoire et les outils créés lors d’un évènement organisé le 10 mars 2020 au SPF Sécurité Sociale, rassemblant près de 300 personnes de profils complémentaires et suivi d’une «bourse aux bonnes pratiques» où chaque participant pouvait se rendre aux différents stands présentant les projets, pour approfondir l’un ou l’autre sujet.

bloghealthslotevent

Evènement de clôture des projets pilotes le 10 mars 2020

 

Toutes les réalisations de ce programme complet sont disponibles en ligne :

bloghealthburnoutfr
Exemples d’outils concrets

Une dynamique qui doit continuer ...

Le programme ambitieux réalisé ici, grâce aux nombreux acteurs des projets pilotes, des institutions et des universités, a tenté de proposer une continuité ou une complémentarité aux actions antérieures institutionnelles qui avaient déjà été démarrées. L’avantage de la méthodologie participative mise en œuvre a été de fédérer un grand nombre d’acteurs divers sur la problématique, et ainsi de bénéficier d’une grande richesse liée à la variété des points de vue. Une très grande énergie et créativité s’est dégagée du groupe pour proposer des solutions concrètes, ainsi que pour échanger les bonnes pratiques. Le contexte actuel au sein des organisations et l’impact de la crise Covid-19 ne font que renforcer le caractère urgent de la poursuite de ces actions, afin de fournir davantage d’outils pour lutter contre les affections mentales liées au travail. Pour cette raison, la création d’une plateforme a été proposée par les différents membres des institutions participantes au programme, avec pour mission principale de coordonner l’échange d’informations au sujet des projets fédéraux en cours ou à débuter en s’assurant de la cohérence des initiatives dans une perspective de politique intégrée. Dans ce contexte, il est envisagé qu’un suivi des résultats des projets pilotes à plus long terme soit organisé dans un objectif d’amélioration continue.